183 euros: mobilisons-nous !

31 Oct 2022 Michèle Rescourio-Gilabert Chroniques RH

67 vues

 

Je ne l'ai jamais fait mais la situation devient tellement absurde dans le secteur médico-social que je ne peux rester sans rien faire en tant que DRH. Je rends public un mail que j'ai envoyé à nos 3500 salariés.

 

Une DRH qui appelle à la mobilisation, avouez que ce n'est pas banal, mais ces derniers temps je me sens plus "Champion des salariés que Business Partner" comme l'écrivait Dave Ulrich en 1996, enfin l'ai-je vraiment été business partner ?

 

Si la fonction RH peut avoir du sens dans les années difficiles qui nous attendent n'oublions pas ce rôle fondamental, nous travaillons AVEC les salariés !

 

                                          §§§§§§§§

 

 

Mail envoyé le 27 Septembre 2022

 

Bonjour à tous,

 

Nous savons ô combien le sujet que nous abordons ici est sensible et malheureusement toujours d'actualité. Nous souhaitons par ce courrier être en totale transparence sur l'attribution des primes à LADAPT.

 

Ce mois-ci nous procédons au paiement de l'indemnité mensuelle des métiers socio-éducatifs qui représente un des volets de la revalorisation des métiers de notre secteur. Une étape de plus pour les revalorisations dites "Ségur" dont on parle depuis juillet 2020 !

 

Désormais apparaît encore plus ouvertement les "oubliés" de ces différentes revalorisations et à LADAPT, il s'agit de plusieurs centaines de professionnels. 

Comme vous le savez, les sources du financement des métiers du soin, de l'accompagnement sont très fragmentées en France. L'attribution des primes pour rendre les rémunérations plus décentes depuis deux ans n'est que le miroir de cette complexité.

A LADAPT, comme dans les autres organisations nous dépendons totalement de nos financeurs sans marge de manœuvre. Nous sommes une sorte de boîte aux lettres.On ne peut dépenser que ce qu'on nous donne au centime près parfois.

Pour compléter les activités dites contrôlées, nous avons développé avec le temps des activités propres en répondant à des appels à projets intéressants et cohérents au cœur des métiers de LADAPT, l'accompagnement des personnes en situation de handicap. Des professionnels travaillent chaque jour comme chargé d'insersion, psychologue, ergothérapeute, aide soignants sur ces activités.

Nous avons aussi des métiers de supports techniques, logistiques, administratifs, d'encadrement, essentiels au bon fonctionnement de tous les jours.

Les budgets sont définis au moment de la réponse à l'appel à projet et bien sûr la prime de 183 euros n'est pas inclue. Par conséquent, un même métier exercé au sein de LADAPT peut, en raison de ce millefeuille de financements, ne plus être rémunéré de la même façon.  Nous ne pouvons que le déplorer et d'un point de vue ressources humaines noter l'aberration. 

 

Les élus, les organisations syndicales, les professionnels nous ont fait part de leur mécontentement et fortement suggéré que LADAPT prenne à son compte ces professionnels oubliés.

S'orienter vers une telle solution interroge l'équilibre financier et le modèle économique de LADAPT comme de beaucoup de structures à but non lucratif.

 

Les négociations annuelles obligatoires avec les organisations syndicales vont démarrer en Octobre et ce sujet sera bien évidemment abordé en toute transparence.

 

Aussi, des augmentations générales sont évoquées au niveau de la branche professionnelle pour permettre d'amortir une partie de l'inflation.  Des négociations s'engagent avec les organisations syndicales. Nous allons les suivre de très près pour permettre de rester un employeur attractif face à la fonction publique hospitalière dont l'indice a lui été revalorisé. Nous sommes ouvertement en concurrence mais pas dotés des mêmes armes. Les pouvoirs publics défendraient-ils plus l'hôpital public face à un secteur associatif à but non lucratif qui soigne et accompagne des milliers de personnes chaque année ?

Nous savons que nous ne répondons pas aux fortes demandes pour le respect d'une équité salariale mais nous pouvons nous engager à la transparence sur ces sujets sensibles et surtout continuer à alerter et réclamer au gouvernement cette égalité de traitement au sein de nos organisations. Concrètement, nous serons présents un peu partout en France le 28 Septembre pour manifester aux côtés des salariés soit avec la fédération soit sous la bannière de LADAPT. 

La Direction Générale réaffirme son total engagement pour une équité de rémunération entre les professionnels. Nous connaissons votre investissement au quotidien dans les établissements et sans vous, nous ne pourrions pas accueillir les patients et les personnes accompagnées. 

 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.