Entreprise&Personnel: c'est fini

06 Nov 2022 Michèle Rescourio-Gilabert Chroniques RH

129 vues

Tout simplement "gommer" de la carte, E&P ?  Que reste-t-il de ces 50 années d'études, de prises de positions, d'interventions, de diffusion de concepts, d'analyses du climat social ? Du concept de Régulation Sociale développé par des pionniers de chez E&P dans les années 1970 ?

Il y a un mois j'apprenais par un post d'un de ses ex-DG, Paul Schiettecatteque, DG ô combien remarquable, que l'association pour laquelle j'ai travaillé 10 ans fermait ses portes, mise en liquidation...

Comment est-il possible qu'une institution comme E&P reconnue pour la pertinence de ses analyses ferment ses portes sans même un article dans la presse, E&P ayant si souvent alimenté les colonnes des journalistes sociaux ?

Je me souviens des conférences de presse d'Octobre de chaque année que j'ai eu la joie d'animer pendant presque 10 ans. Ces conférences où participaient des dizaines de journalistes impatients de connaître l'analyse des experts que nous étions sur le climat social à venir.

Je me souviens des salles combles de DRH qui venaient écouter et surtout échanger sur leurs éventuelles marges de manoeuvre dans l'année à venir.

Je me souviens des interviews repris dans la presse et des panneaux chez E&P tapissés de ces articles qui nous rendaient fiers et surtout utiles pour nos adhérents.

Que de bons souvenirs d'écrire cette fameuse Note de conjoncture sociale (NCS) qui nous permettait de rencontrer tous les patrons de confédérations syndicales qui nous ouvraient leurs portes et nous racontaient en OFF les coulisses des enjeux à venir !

Cette NCS était le continuum de tous nos diagnostics sociaux de l'année avec la rencontre et l'interview de centaines de salariés après un conflit social ou des diagnostics demandés par des DG ou DRH qui voulaient comprendre en profondeur ce qui se passait dans leur entreprise. La réfexion avant l'action. L'acceptation de la complexité, de la nuance dans les analyses.

La NCS était aussi un partage sur ce que nous expérimentions dans les nouvelles façons de faire du dialogue social. Organiser des séminaires avec tous les acteurs d'une même entreprise ( direction, DRH, élus, délégués syndicaux) pour avancer dans la même direction malgré les divergences qui étaient discutées.

Qu'on arrête de nous vendre aujourd'hui ce type de séminaire en tant que DRH comme quelque chose de novateur dans le dialogue social ! Nous le faisions il y a 15 ans chez E&P !

La fin d'E&P marque-t-elle donc la fin de cette posture de chercher à comprendre les acteurs dans les entreprises ?

Tout va trop vite.

Il faut faire. Il faut agir. Montrer qu'on agit. 

Tout devient absurde.

Dans les périodes compliquées que nous allons traverser, que nous traversons déjà, des NAO difficiles, des transformations en profondeur de la relation au travail, des conflits déjà nombreux, les commentaires rapides ne nous aident pas beaucoup professionnels RH, les analyses purement juridiques sont insuffisantes et ne traitent qu'une partie des problèmes.

Nous aurions bien besoin d'une Note de Conjoncture Sociale en 2022/2023 !

En 2013, la note " la résignation rageuse" avait été reprise en boucle mais 10 ans après est-ce que ce titre ne serait pas encore d'actualité ?

Peut-être que nous devrions écrire avec Jean-Pierre Basilien " la résignation rageuse 2" ? Qu'en pensez-vous ?

 

 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.